mardi 3 décembre 2019

De la diversité de 42 régimes de retraite à l'universalité d'un régime unique [déc. 2019]

Ce matin, l'association des alumni de l'Ecole Polytechnique (AX) recevait au Cercle des Armées le ministre de l'économie et des finances Bruno Le Maire pour échanger avec la centaine de membres de la communauté présents.

Dans son allocution, le ministre a adressé les enjeux et la stratégie du gouvernement pour ré-industrialiser la France ; néanmoins, au détour d'une question de la salle, il a abordé la réforme des retraites.

Cette réforme suit deux principes
  • passer d'un système de régimes différentiés (42 régimes) à un système universel,
  • conserver un régime de répartition,
Ces principes, qui font consensus, doivent ramener plus d'équité et de solidarité dans la société française.

Equité :  actuellement, un euro cotisé n'ouvre pas aux mêmes droits.
Par exemple, certains régimes prévoient que, lorsque pour une certaine durée, on effectue un nombre d'heures inférieur à un seuil, ces heures ne sont pas comptabilisées au titre de la retraite mais restent soumises aux cotisations.

Avec la réforme, chaque euro cotisé ouvre aux mêmes droits. C'est le principe de l'équité.

Solidarité : dans un régime de répartition, la somme des cotisations de actifs est répartie entre les retraités ; les actifs sont ainsi solidaires des retraités, c'est la solidarité intergénérationnelle.

Ces principes d'équité et de solidarité, qui assurent la cohésion de la société française, ne sont pas négociables.

En revanche, les modalités de mise en œuvre restent sur la table de négociation  avec les partenaires sociaux.

Doit-on viser l'équilibre budgétaire du régime universel dès la première année ?
Le calendrier doit-il être différentié selon les régimes ?

Pour répondre à ces questions,  il faudra sans doute convenir, pour chacun des 42 régimes recensés, à  un plan de transition spécifique.


[1] Petit-déjeuner polytechnicien avec Monsieur Bruno Le Maire, AX, mardi 3 décembre 2019

dimanche 1 décembre 2019

Briser les plafonds de verre à l'Ecole Polytechnique [déc. 2019]

En 2016, l'année de sa création, Les Entretiens de l'Excellence / campus de l'Ecole Polytechnique, un événement co-organisé par l'association Les Entretiens de l'Excellence et l'Ecole Polytechnique au profit de la diversité et de l'égalité des chances dans les études supérieures, avait accueilli 250 collégiens et lycéens [1].

En 2019, pour sa quatrième édition, l'événement a accueilli plus de 750 jeunes et lors de la séance plénière, le "PointK", - Raymond Poincaré -, l'amphithéâtre de prestige utilisé pour les remises de diplôme, était plein à craquer.


Cette séance était suivi par des ateliers, dont notamment celui de "Création et gestion d'entreprise" [2].

Parmi les jeunes présents à l'atelier, le désir de "devenir son propre patron" était palpable.

Mais comment faire : se lancer, sans attendre, pour "devenir riche" et/ou "sauver la planète", ou bien, d'abord, acquérir un métier, voire plusieurs, auprès d'une entreprise comme salarié ?

Pour notre part, nous avons cherché à éclairer la notion d'entreprise en prenant un exemple très concret, celui d'une TPE de cartes à jouer proposées aux professeurs pour donner le sens et le goût des maths au collège [3].


Félicitations à ces jeunes qui démontrent, par leur présence ce samedi après-midi, leur volonté d'être acteurs de leur avenir.
Nous espérons les voir nombreux revenir dans quelques années au "Point K", mais pour l'accueil des admis à l'Ecole !


[1] Bilan de l'édition 2016, 24 janvier 2017, X-Diversité
[2] Les Entretiens de l'Excellence Normandie , l'IAE Rouen :  La production créative, terrain de la diversité et l'égalité des chances, 28 janvier 2019, X-Diversité
[3] Pour le sens et le goûts de maths au collège, site


Sur l'espace numérique de la communauté polytechnicienne